Camp des MILLES

Dans le cadre de l’EPI français- histoire sur les lieux de mémoire et comment résister par l’art, tous nos élèves de troisième participent à cette sortie accompagnés de leurs professeurs. 

Le camp des Milles à Aix en Provence était une usine de briques quand en 1939 à la veille de la Seconde guerre Mondiale elle est louée au régime de la IIIe République. C’est alors un camp d’internement pour les Allemands et les Autrichiens qui avaient fuit le nazisme et habitaient en France depuis le début des années 30. Les dirigeants craignaient que des nazis soient parmi eux et les ont enfermé au mépris des principes de Liberté et d’égalité. De nombreux artistes comme Ersnt ou Bellmer se retrouvent enfermés et dessinent pour résister moralement. Puis vint le régime de Vichy qui transforme ce camp en camp de transit pour les étrangers désireux de partir en Amérique tout en livrant les ressortissant Allemands et Autrichiens à Hitler. Tous les étrangers se retrouvent enfermés dans des conditions de vie toujours de plus en plus dramatiques (conditions d’hygiène  très dures, pas de douches, peu de WC – 6 pour 3500 personnes !! ) peu de nourriture, le froid l’hiver, la canicule l’été et l’impossibilité de sortir pour faire les fameux visa. Le camp a contenu à ce moment-là plus de 3500 prisonniers qui dormaient sur le sol des différents étages de l’usine. Puis vint la rafle de Marseille en 43 et le camp devient alors un camp de déportation pour les Juifs : aller simple vers le camp de travail et de la mort d’Auschwitz-Birkenau en Pologne dans le cadre de la participation à la Shoah. Puis à la fin de la guerre le lieu redevient une usine de brique qui fermera ses portes en 1976. Depuis 2012 ce lieu est devenu un lieu de mémoire.